Qui Suis-Je ?

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Rechercher

Musique...

Catégories...

Partager

Dimanche 25 septembre 7 25 /09 /Sep 14:51

Par Perle de Lune

Hier soir en rentrant j’étais très fatiguée de ma journée, je me suis installée lascive dans mon canapé avec dans l’idée de me reposer un peu, et, en fermant les yeux je me suis mise à penser à toi et que … ce soir à mes pied tu t’occupes de moi…

Ce soir, tu es à moi…

                                                  gianmarcolorenzi2.jpg

 

Je te demande alors gentillement de m’enlever mes chaussures, de libérer ces pieds endoloris et meurtris après une longue journée emprisonnés dans leur gangue de cuir… Tu obéis, sans protester, tu glisses à mes pieds lentement offrant une légère caresse à mes jambes au passage. Je vois tes mains patientes glisser sur le cuir, le contact semble t’électriser, ton souffle s’accélère subtilement, tes yeux se ferment pour un peu mieux apprécier l’instant… Ton visage s’approche lentement, ta bouche ne peut résister, je vois tes lèvres frémir, et ta langue mutine ne résiste pas au désir de gouter à ce plaisir singulier…  

Tes main caressent  mes jambes, remontent lentement à mes genoux… lentement tu défais les lanières, tes dents les enserre et tirent, me libérant enfin de cette pression qui me torture depuis ce matin… Les yeux fermés et parfaitement détendue je savoure ce moment, je sens ton visage qui s’approche de mes pieds,  qui glisse sur eux de manière si féline,  j’aime cette douce chaleur qui se dégage de ta peau…

 

Tes mains se font de plus en plus pressantes, tes baisers sont de plus en plus passionnés… Je te repousse lentement mais fermement… Chuttt… là, ce soir je te veux tout à moi, ce soir, je n’ai aucune envie de bouger, je veux me détendre, me reposer… et je te veux toi, ici à mes pieds, je veux te voir soumis au plaisir des sens, soumis à ton plaisir, mais surtout aux miens…

Ce soir je suis Déesse lascive, et toi tous les dévots, et c’est à mes pieds que tu m’adores

bluefoot_152_by_kumimonster.jpg

Sans ôter mes collants, je passe un pied juste au-dessus de ton visage qui cherche à se rapprocher d’avantage, je le repousse fermement de la pointe du pied, je veux que tu me sentes je veux sentir ton souffle me respirer, m’aspirer, humer cette odeur suave et enivrante…  J’approche un seul puis les deux pieds, les faisant glisser sur ta peau, caressant ton visage et ton corps…

Je sens ta bite déjà gonflée de désir se raidir, et tendre le tissus de ton pantalon… de mes orteils je te caresse, je me frotte à toi je veux sentir ta queue se raidir encore plus, j’aime ce contact, je fais glisser un pied le long de ton membre, et de la plante j’appuie fermement… douleur ou excitation ? je n’en sais rien… tu soupire, et je presse plus fortement… tu adores ça… je remonte le long de ton torse, ta peau est brulante…


 Empress_Foot_2_by_EmpressTianI.jpg

 

J’ai terriblement envie que tu me prennes maintenant, que tu te relèves et que tu viennes fourrer ta queue brulante et dure, dans ma chatte déjà trempée… Mais non…  j’ai d’autres intentions pour le moment… Je continue le lent ballet qui danse sur ton corps, interdisant tes mains et ta langue gourmande de m’approcher…  je veux juste sentir ton souffle chaud me caresser, qu’un seul de tes sens soit en éveil à cet instant. Ton souffle s’accélère et je vois ta poitrine se soulever mesure que tu t’enivres de mes effluves… Ma chatte exhale un parfum suave et grisant, tu ne le vois pas mais à son odeur tu sais déjà qu'un nectar délicat suinte d’entre mes lèvres gonflées… Puis, doucement mes pieds viennent se poser sur ton visage, et lentement se promener, ils sont délicieusement humides, tu les sens caressant tes lèvres et ton nez, leur parfum est envoûtant…

Je me demande si tu oseras sortir ta langue et faire honneur à ce présent, ou si tu seras sage et obéissant, attendant impatiemment le moment où enfin je donnerais à tes lèvres l’autorisation de goûter à ce fruit défendu…

  Foot_Worship_III_by_vidvicious-copie-2.jpg

Cette question me trouble l’espace d’un instant, mais tu as choisi d’être patient, et bientôt tu sens une douce pression invitant tes lèvres à s’ouvrir tandis que j’ôte mes jambes de leur prison de nylon… enfin libérés mes orteils se glissent un à uns entre tes lèvres, et je sens cette langue chaude et gourmande glisser amoureusement entre chacun d’eux , les introduire dans ta bouche brûlante et affamée de désir…

Cette caresse me transporte, je glisse mes mains sur mon corps fiévreux, elles s’agrippent à mes seins, les presse durement, et d’un mouvement les libère de leur prison… mes mamelons durcis glissent entre mes doigts,  mes cuisses s’écartent de plus en plus largement, d’une main je remonte ma jupe pour que tu puisse  admirer l’intérieur de mes cuisses… mon minuscule string ne cache plus rien, il s’est insinué entre mes lèvres gluantes de plaisir, comprimant mon bouton et me faisant juter un peu plus à chaque mouvement de hanche… je suis ivre de ce plaisir que tu me donnes, ma main glisse et de mes doigts je joue avec ce bout de tissus qui malgré tout continue à te gâcher la vue…

Subversion_3_by_auxcentral-copie-1.jpg

Ta langue ne laisse aucun répit à mes pieds que tu lèche goulument, tandis que je saisis ta main et que je la plaque contre ma chatte, tes doigts cherchent l’entrée, mais je t’en empêche… c’est moi qui mène la danse…   Je saisis l’un de tes doigts et le fait glisser sur la soie désormais trempée, j’entame un doux va et viens, ma respiration s’accélère, je t’insinue doucement entre mes lèvres… mon corps se cambre, je t’enfonce plus profondément en moi, mais j’en veux plus… je saisis ta main et trois doigts s’engouffrent en moi déclenchant une onde de plaisir qui n’en finis plus de me transporter… je ne contrôle plus rien.

Tu me bascules dans le canapé, ta langue lèche mes jambes… tes doigts ne m’ont pas lâché, je sens ta main en moi presque entière, tu m’écarte de plus en plus comme si tu voulais entrer entièrement en moi, cette sensation s’accompagne de celle de ta bouche et de ta langue suçant mes orteils comme s’il s’agissait de ta propre queue…

http://fc01.deviantart.net/fs34/f/2008/302/7/1/71e34ee94535fdc2077243fba1def6e3.jpg

Je n’en peux plus, mes mains s’agrippent à tout ce que je trouve, mes soupirs se transforment peu à peu en cris de plaisir, ta main entre mes cuisses allume un feu que je ne maitrise plus… mon ventre se contracte, je dégouline sur ta main, mais j’en veux encore et encore, je me cambre t’enfonce plus fort en moi, je te veux te sentir, je veux me sentir vivante… à l’intérieur une vague immense me traverse, je hurle de plaisir, et cette vague déborde encore et encore sur tes doigts, je coule, comme une fontaine qui déborde je n’arrête plus, je ne veux pas que ça s’arrête… Sur ton visage je lis un plaisir indescriptible, tu sembles possédé, les veines sur ton front prêtes à éclater, tes yeux sont exorbités de plaisir alors que tu sens tout ce jus couler dans ta main, de plus en plus abondant… de plus en plus enivrant… J’ai perdu toute maitrise, je t’appelle, « Baise moi mon Amour ! Je veux que tu me baises ! »

http://fc08.deviantart.net/fs24/i/2008/012/9/c/Corset_3_by_Lula_Robins.jpg

Tu viens contre moi et sans te libérer de ton pantalon tu frotte ta queue dure contre mon con brûlant et luisant… c’est à ton tour de me mettre au supplice… mes cuisses s’écartent largement, je veux que tu me baise ! je te supplie… baise moi mon Amour ! je me frotte à toi comme une chatte en chaleur, te saisis au cou, t’embrasse comme si ma vie en dépendait, je lèche ta peau animalement, te saisis la tête et te mord profondément…

Ta peau à un gout salé, je n’arrive plus à m’empêcher d’y gouter, je de viens cannibale, je te dévore de ma langue, mes dents s’accrochent à ta peau… tu te relèves, et tu me regarde avoir ce premier orgasme qui me dévore de part en part… J’en veut encore, je ne veux pas que ça s’arrête je te veux ! un sourire sadique se lit sur ton visage, c’est l’arroseur arrosé… les rôles s’inversent, tu me saisis fermement les poignets et les maintiens derrière moi, je ne peux plus bouger… Offerte et totalement soumise, la chatte ouverte, béante, je sens mon plaisir qui coule toujours inondant tout autour de moi, je me vide et je t’appelle, je te supplie encore et encore de venir combler ce gouffre qui se crée en moi… Baise-moi mon Amour... Je n’ai plus aucune maitrise, je deviens lascive, mes hanches ondulent, et se cambrent pour venir me coller à ta bite, mais tu t’éloignes à chaque fois au dernier moment… je ne peux que supplier, mon corps tout entier déborde de désir, chacune de mes cellules a besoin de connaitre ta peau contre la mienne…

Tu continues à me regarder, ton visage de plus en plus animal, ton souffle incontrôlable, tu es dans le même état que moi, je vois tes yeux fous jouir de mon orgasme… pourtant je le sais tu vas encore faire durer le supplice… tu me maintiens toujours fermement, et je me calme peu à peu… La vague de chaleur cesse peu à peu de m’envahir, ma respiration s’apaise, mais je vois à ton regard lubrique que tu n’en a pas terminé... Tu te penches sur mon visage et ta langue avide écarte mes lèvres, à ton tour tu me mange et me dévores, tu es incontrôlable, de ta bouche tu saisis mes seins que tu suces avec avidité, tu me mord, je dégage une main et l’appuie sur ta tête, « mord moi plus fort mon Amour » la douleur se mêle au plaisir, l’un exacerbe l’autre, tu presses mes seins si fort que j’ai l’impression qu’il vont exploser, ça me fais mal mais c’est si bon… d’une main tu dégages enfin ta belle queue noire, je n’ai qu’une envie, la glisser dans ma bouche, la sentir rouler sur ma langue, ta queue est magnifique mon amour… je pourrais passer ma vie à l’adorer et la laisser m’honorer…

  Mirrors_3_refection_by_auxcentral--1--copie-1.jpg

Avant que je n’aie le temps de faire un geste, tu m’immobilises à nouveau, tu me regardes avec un mélange d’Amour, et d’animalité… Ta bite entre les mains tu te branles et tu me regarde, offerte, les reins palpitants de désirs… et tu as toujours ce sourire, je te sens te branler contre mon sexe juteux, tu donnes de tous petits coups, qui m’électrisent petit à petit, « ne fait pas ça mon amour » mais tu sais que j’adore ça… Je suis sur le fil du rasoir, tu continues à te branler dans ma chatte, tu sais très bien ce qu’il va se passer si tu continues… et moi aussi.

 J’ai envie de t’enfoncer profondément en moi, à chaque fois que ta queue me touche je deviens un peu plus dingue, je te veux !!!! je te supplie de plus en plus fort de me prendre, mon corps est tendu à l’extrême, je veux que tu me prennes là maintenant, que tu me défonce sauvagement, que tu m’enfile ta grosse queue et que tu me baises encore et encore !!! Mais non… tu continues ton petit jeu sadique et pervers… ta respiration est de plus en plus forte, et tu me fouettes littéralement la chatte avec ta bite… Je te supplie d’arrêter et de me prendre… et tu continues !

implied_explicit_by_sifu-d39a18k.jpg

Ce supplice me torture de l’intérieur, je veux jouir de toi ! Une douleur étrange née de ma frustration, m’envahis peu à peu, je te supplie de venir éteindre ce feu… Tu me dis que tu m’aimes… « je n’en peux plus mon corps va exploser », tu me répètes encore « je t’aime », « pitié arrête ! Baise moi mon Amour » et tu continues « je t’aime, je t’aime, je t’aime… » les mots coulent de ta bouche comme un mantra sacré, je les bois, tu les répète inlassablement encore et encore, il n’y a plus que ça, plus tu les répètes plus je te sens entrer en moi, par ma tête, par mes oreilles, par ma bouche…

Ta voix m’enivre, les mots me remplissent jusqu’à ce qu’ils entrent totalement en moi, jusqu’à ce qu’ils fassent partie de chacune de mes cellules et que je sois enfin en toi… je me met à jouir, comme si je devais me vider pour te faire plus de place et tu n’arrêtes plus de me répéter ces mots « je t’aime, je t’aime » et je ne sais plus ce qu’ils veulent dire, je ne t’entend plus, pourtant  je les ressent au plus fond de moi, mon corps se raidit, j’ai l’impression que je vais me mettre à hurler, mon ventre se tend dans une sorte d’extase, et j’explose…  je me vide, j’ai l’impression que je relâche des litres d’eau, je sais que je n’urine pas, la sensation est totalement différente… Je n’ai plus de corps, je flotte dans une espèce de temps invisible et suspendu… tu te branle dans ce nectar divin qui ne cesse plus, c’est chaud, je sens ce jus dégouliner comme de l’eau le long de mes cuisses, je vois la peau de ta queue luisante coulisser et être baptisée de cette eau… alors, sans arrêter de répéter ces mots, d’un coup sec tu t’enfonces enfin en moi, profondément et sauvagement… me ramenant subitement à mon corps et aux sensations de celui-ci...

http://fc07.deviantart.net/fs39/f/2008/339/9/9/Bedtime_Story_by_JoGraetz.jpg

Enfin tu me Baises mon Amour, enfin je te sens remplir ce corps, enfin ma peau contre la tienne je t’appartiens, enfin ton corps contre le mien tu m’appartiens… « Je t’aime, je t’aime, je t’aime… » Enfin je te sens te vider en moi… « je t’aime, je t’aime, je t’aime… »  à fleur de peau enfin remplie de ta semence, je jouis encore et encore… les cuisses luisantes de ton sperme, je te répond enfin « je t’aime mon Amour »…

Je glisse alors une dernière fois tes doigts en moi, les plongeant dans nos jus entremêlés… je les lèche…

Tu sais qu’on a bon goût mon amour…

Je glisse ma langue pleine de nous dans ta bouche… tandis que tu te rhabille…

Je reste nue…

Au creux de l’oreille, tu me chuchote amoureusement "à bientôt"…

Tu as promis une histoire à quelqu'un ce soir…  

A genoux tu me baise les pieds une dernière fois…

« Je t’aime »

Tu t’en vas…

Les cuisses collantes et encore pleines de toi, par la fenêtre je t’envoie un dernier baiser…

Pas le temps de rester…

Ta femme t’attend ce soir…


 je_t__aime_by_selene_emotion-d44q3t1.jpg

 

Publié dans : Maux d'Elle... - Communauté : Carnets Libertins la suite
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus